TÉMOIGNAGES

TÉMOIGNAGES

 

 

 

 

 

 

TÉMOIGNAGES

 

 

 

EN SIGNE DE GRATITUDE À L'APITHÉRAPIE ET À L'APYTHÉRAPEUTE

  ELENA ARCEGA

 

Je suis Francisco Soler Martinez, originaire de Paiporta Valence et voisin de Saragosse.


Le 17 Août 2007 en sortant du lit j’ai senti une crampe dans le dos qui m’empêchait de bouger le bras gauche et la tête en raison d'une douleur intense dans le dos et le cou. Au début j’ai pensé que j’avais pris froid ou un simple torticolis, mais lundi je suis allé à mon thérapeute habituel. Cela lui a semblé une contracture. Il m’a rendu visite durant 15 jours sans aucune amélioration. Au contraire j’allais de pire en pire et je ne pouvais à peine bouger ni même dormir. J’étais à base d’ anti-inflammatoires, car de par mon statut de travailleur indépendant j’ai dû continuer à travailler. Finalement il m'a indiqué qu'il y avait quelque chose d'autre et que l'amélioration était de zéro.

 

J’ai changé de physiothérapeute et je suis allé à l'un des CAI Basket-ball  qui m’a appliqué ses techniques durant 15 jours de plus et rien, chaque fois pire. J’ai dû aller à urgence pour voir s'ils pouvaient me faire une résonance, sans aucun succès. Plus d’anti-inflammatoire et rien de rien.

 

 J’ai changé à un orthopédiste avec des infiltrations d'ozone et exactement pareil. Alors je lui ai commenté ce qu il en était de la résonance et je me la suis faite en payant. Résultat: trois hernies discales dans les 3, 4 et 5ième vertèbre et une fissure de 1 cm. dans la 7ième dorsale. J’ai enfin su à quoi était dû cette intense douleur que je souffrais depuis déjà plus d'un mois et qui empirait à chaque fois. Le chirurgien orthopédiste m'a dit qu’il fallait opérer avec l'aggravation qu'en raison de l’endroit où se trouvaient les hernies, á la Sécurité Sociale ils ne voudraient certainement pas m’opérer, car le risque de l'opération etait la possibilité de rester tétraplégique du cou vers le bas, ce qui soit dit en passant n'était certainement pas très agréable, bien que pour continuer à travailler j’ai dû m'appliquer Radio Salil toutes les 2 heures pour soulager la douleur.

 

Et entre temps une voisine de Remolinos me voit et me demande ce qu’il m’arrive étant donné que j’avais trés mauvaise mine. Je lui explique ce qu’il m’arrive et depuis combien de temps que j’étais comme cela et elle me dit ce qui suit.

 

Pourquoi ne vas tu pas aux abeilles à Tauste ? Mon gendre était comme toi et cela lui a fait beaucoup de bien.

 

 Automatiquement je lui demande le téléphone et aussitôt rentré à la maison j’appelle et je lui explique ce qui m’arrive. Elle me donne rendez-vous pour le lendemain á Tarazona, c’ était mercredi. Je suis allé avec toute la documentation dont je disposais, radiographies, etc..Elle les visualise et me dit que si je fais ce qu’elle dit et si je ne suis pas allergique aux abeilles, elle peut améliorer mon état.

 

Ma réponse a été, tout ce qu'il soit nécessaire.

 

Elle m’a prescrit des herbes dépuratives, du pollen d'abeille,  du propolis et du miel et m’a dit que le vendredi j’aille à la consultation à Tauste. Dit et fait, le vendredi bien sûr je suis allé là-bas avec mes douleurs. Après un test simple, au cas ou j’avais des allergies á quelque chose, ce que grâce à Dieu  je n'avais pas car mon organisme heureusement a enduré tout l’inimaginable.

 

 Six abeilles m'ont piqué au cours de la première session, avec un certain malaise, mais rien de comparable à la douleur que les hernies et la fissure me produisaient. Quelle ne fut ma surprise le lendemain, j’ai déjà constaté un certain soulagement. Je suis retourné au bout de sept jours et elle m’a appliqué 12 abeilles. Je continuais toujours sans aucune réaction et la douleur avait diminué considérablement, je pouvais bouger le bras et le cou. Je suis re tourné de nouveau au bout de sept jours et j’ai résisté à 16 et je continuais sans avoir de malaise à cause des  piqûres.

 

La douleur avait disparu presque entièrement. Á tout cela, nous étions fin Novembre, Elena m'a dit qu’elle allait me donner rendez-vous pour fin Décembre, que si j’avais des douleurs que je l’appelle.

Jusqu'à la mi-Janvier et comme on dit communèment, sainte main.

 

En fin Décembre j’ai annulé la visite et je l’ai reportée à Janvier. Vous pouvez imaginer la joie que j'ai ressentie et la foi en un tel traitement: passer  d'une opération à haut risque à en un mois être presque sans gêne. Cela a provoqué en moi une foi aveugle dans les produits apicoles dans toutes ses formes, parce que j’étais également en train de prendre des pilules pour la tension et je les ai laissées. Le poison en plus de revitaliser mes défenses était en train de réguler mon organisme.

 

À partir de ce moment j'ai espacé les visites jusqu'à arriver actuellement aux 3 visites par an à titre de rappel, et bien sur, non  pas parce que je sente des malaises, mais parce les bénéfices sont si nombreux que cela vaut la peine de continuer.

 

Je me sens trés bien, je cours quatre jours par semaine, je participe dans des courses populaires beaucoup mieux qu’avant.

 

Et bien sur, des hernies et de la fissure je ne me souviens même pas que j'en ai eu et tout cela grâce à la personne qui m'a dit qu' un tel traitement existait,  à l’ APITHÉRAPIE ... ET À LA GRANDE CHANCE QUE J'AI EU D'AVOIR PU ME METTRE ENTRE LES MAINS DE LA MEILLEURE APITHÉRAPEUTE QUE NOUS AYONS LA CHANCE D'AVOIR À TAUSTE ZARAGOSSE.
 

 

 

Mon nom est Julio Ureste de Agreda province de Soria.

 

L'histoire remonte à dix ans quand mon médecin m'a diagnostiqué une hernie discale L5 dont peu de temps après j'étais intervenu chirurgicalement.

 

Au bout des huit mois j'ai commencé à me sentir comme au début et je suis retourné consulter le médecin. Ils m’ont à nouveau opéré car cela m’avait provoqué une

fibrose en raison  de la blessure produite par l’opération antérieure.

 

A cause de la fibrose on a dû m’opérer trois fois de plus. Dans la dernière intervention ils n’ont fait qu’ouvrir et fermer étant donné que chaque fois qu’ils touchaient la blessure elle se faisait plus grande et cela étouffait davantage le nerf. Ils ont essayé toutes sortes de thérapies (infiltrations, patches de morphine, anti-inflammatoires, etc.) afin de soulager ma douleur, mais tout fut en vain.

 

À la fin après avoir fait les mille et un essais ils ont essayé avec un neurostimulateur inséré dans mon dos, comme si c’était un stimulateur cardiaque.J'ai donc été ainsi pendant plus d'un an avec des douleurs et en dépression dû au fait que je ne pouvais faire face à ma situation personnelle. Je me sentais incapable d’aller de l’avant avec ma famille, j'ai eu un fils atteint de paralysie cérébrale. Je devais de l'argent à ma Banque et avec mon handicap je ne savais pas comment m’en sortir.

 

Un jour, en parlant avec ma sœur elle m'a parlé d’Elena Arcega qui l'avait aidé à surmonter d'autres problèmes et m’a conseillé d'aller la voir étant donné qu’elle travaillait à Tarazona. Au cours des premières visites elle a traité mon problème de dépression et au bout de deux mois proximativement nous avons commencé le traitement d'apithérapie.

 

J'ai commencé à me sentir mieux au bout de quelques semaines et depuis, ma vie a complètement changé. Actuellement, je prends mon travail comme une personne normale et sur le plan émotionnel franchement je ne me reconnais pas. Maintenant, j'ai une meilleure interrelation avec ma famille et mes amis et tout cela grâce à l'apithérapie.

 

Tel: 669 353 023.


EN SIGNE DE GRATITUDE À L'APITHÉRAPIE ET Á L’APYTHÉRAPEUTE ELENA ARCEGA



MERCI POUR TOUT ELENA.